frarenfaswtr

Index de l'article

Par quel miracle ce jeune homme, Pierre, fils d'un père gendarme, autoritaire et brutal, qui le plaça très jeune à l'École des Enfants de Troupe, a-t-il pu prendre ses distances vis-à-vis de l'éducation militaire subie et sauver sa personnalité du naufrage ? Le voile levé avec délicatesse laisse entrevoir des réponses sans occulter la souffrance, jamais manifestée mais toujours présente. Refusant l'armée et quittant le " nœud de vipères " familial, c'est en Kabylie que ce jeune homme ira servir comme instituteur ; et ceci, en pleine lutte de l'Algérie pour son indépendance. Là, il s'épanouit dans un village qui l'adopte. Pierre, à peine sorti de l'adolescence, devient un homme, trouvant dans ses relations avec la société kabyle qui l'entoure la volonté d'agir et d'enseigner aux enfants la connaissance venue de l'Occident, tout en respectant celle qui fleurit dans la culture kabyle. Roman, et, plus encore, témoignage, ce livre invite le lecteur à trouver dans la culture d'autrui des éléments indispensables à la sienne. Pierre devra pourtant quitter la Kabylie dans des circonstances dramatiques. Guy Beaujard a fait ses études secondaires à l'école militaire des Enfants de Troupe, aux Andelys, en Normandie. Refusant d'opter pour la carrière des armes il sera volontaire pour aller enseigner en Algérie et sera affecté à Tirit-Naït-Oumaleck (Tifrit-Nath-Oumalek) en Grande Kabylie, de 1959 à 1962. Autodidacte, géomètre-topographe, il devient ingénieur régional de l'Equipe­ment en Franche-Comté. Son plus beau titre est celui de témoin non silencieux de son temps.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 
Aller en Haut
JSN Boot template designed by JoomlaShine.com