frarenfaswtr

Index de l'article

 

Vous trouverez une sélection de blagues spécifiquement algériennes.

 


Un jour, un homme trouve une lampe sur le bord de la route.

Il la ramasse et la frotte vigoureusement et un génie apparaît. «Je vais t'accorder ton désir le plus cher» a dit le génie. L'homme y a pensé un moment puis a répondu: «Je veux un travail spectaculaire , un travail qu'aucun homme n'a jamais réussi à faire ou même a jamais essayé de faire.»

«C'est accordé, dit le génie, tu es une femme au foyer» (POOF).


Trois individus de nationalités, américaine, britannique et.. Algérienne meurent dans un accident et se retrouvent en Enfer.

Après quelques semaines, l'Américain désireux de savoir si, enfin, Ben Laden a été arrêté, sollicite la possibilité de passer un coup de fil vers l'Amérique. Le diable accepte et lui facture, aussitôt le coup de fil terminé, les trois minutes à 3 millions de Dollars. L'Américain sort son carnet de chèque et s'acquitte de sa dette sans sourciller...

Le Britannique, à son tour sollicite la même faveur, afin de s'enquérir de la santé de la Reine Elisabeth... Le diable accepte et lui facture, aussitôt la conversation achevée, les trois minutes à 4 millions de dollars que notre ami s'empresse de payer...

Ce fut, enfin, au tour de l'Algérien. Ce dernier hésitant du fait de la faiblesse de ses moyens, se décide quand même à demander l'autorisation d'appeler en Algérie pour avoir des nouvelles du pays, si le pouvoir d'achat est assez bas, si les maladies primaires creusent tjs des victimes, si le gouvernement est tjrs le même, si les routes sont tjrs dans un état catastrophique, si les voleurs gagnent tjrs du terrain, si la bureaucratie étoffe et étouffe tjs les citoyens, si le chômage est le titre de la jeunesse perdue, si le logement est aussi un rêve et si et si et si……. La conversation s'achève enfin au bout de trois heures.

L'Algérien osant à peine regarder le diable, lui demande en bégayant, le prix de la communication. Le diable tout serein répond: Oh, pour les trois heures ça fait trois Dinars!

Surpris, l'Algérien : Mais co..... co....comment ça se fait ??

Le diable lui répond: Et bien, de l'Enfer à l'Enfer, c'est un appel local !!!


 


- Kada, va irriguer les plantes de pommes de terre !

- Mais il pleut , papa !

- Prends avec toi un parapluie, imbécile !


C'est Boutefliqua qui réunit toute l'Algérie pour faire un discours.

Installé sur une très haute estrade, il commence: "mi chir com'patriout', li zamirican' ils sont partir don la lune. Ah oui don la lune! i ben moi jti jour, qu'on va partir don li souleil coum ça ils vont voir, dibeul iou i com'pani ci koi la tiknoulougi di zarab!" la foule en délire acclame son président, quand une femme lève la main et dit: "mi, m'ssiou l'brisidon! si on y va don li souleil, on va bruli coum di brouchit kefta!!"

le président furieux réplique: "MI NON ! ISPICE DI COUNASSE DI 'MBICILE! on va pas y alli li jour, on va y alli la noui.


Deux Maaskri se rendent pour la première fois à Oran. Juste en rentrant à la place d'armes (Oú il y a les statues des deux Lions).

Un des deux dis à l'autre: "Ya djedek rana fi LYON!!!" - (Oh Mon Dieu on est à Lyon !!!)


Trois gamins discutent des merites de leurs peres.

- Mon papa c'est le plus rapide du monde, dit le premier. Il fait Setif-Alger en deux heures.

- Et qu'est-ce qu'il fait ton papa?

- Il est chauffeur de taxi.

- Mon papa est plus rapide que le tien, ya kho! Il fait Alger-Paris en deux heures.

- Ah ? !

- Ouais, il est pilote a Air Algerie.

- Un peu court, ya l'khawa. Le mien de papa il est encore plus rapide.

- Oh ? !

- Il est fonctionnaire a la wilaya. Il termine son boulot a 5 heures, et a 4 heures il est deja a la maison.


C''est un gars de masskar qui achéte un portable, le portable est sur mode vibreur!

Lorsqu'on l'appelle, le telephone vibre, et il s'exclame: oh mon dieu, ils me l'ont vendu vivant !!!


Cela se passe durant une réunion pour la liberté des femmes:

La première qui prend la parole est Allemande :

- Bonjour, mon nom est Karen, et j'ai prévenu mon mari :"Frédéric, tu vas préparer le dîner et je veux du boeuf !"

- Le premier jour, je n'ai rien vu, le deuxième jour nonplus, mais au bout du troisième, Frédéric me préparait ledîner.

C'est au tour d'une Italienne:

- Bonjour, mon nom est Isabella, et j'ai dit à mon mari :"Luigi, à partir de demain tu nettoies toi-même la maison !

- Le premier jour, je n'ai rien vu, le deuxième jour nonplus, mais le troisième, Luigi avait passé l'aspirateur.

C'est au tour de l'Algérienne :

- Bonjour, mon nom est Yasmina et j'ai dit à mon mari:"Mohamed, repasse le linge. Fainéant !"

- Le premier jour, je n'ai rien vu, le deuxième non plus, mais le troisième, j'ai commencé à revoir un peu .... de l'oeil gauche .


Quatre copains vont au camping.

Il y a un algérien, un français, un anglais et un américain.

L’américain dit : « moi, je ramènerai la tente ».

Le français dit : « moi, je ramènerai les ustensiles de cuisine ».

L’anglais dit : « moi, je ramènerai la bouffe »

et l’algérien dit : « moi, je ramènerai mon copain ».


C'est un m'aaskri qui va chez le coiffeur pour se faire couper les cheveux.

Une fois la coiffure terminée, le coiffeur lui demande :"je te mets du gel ou ce n'est pas la peine",

et le m'aaskri lui répond :"mets moi snépalapeine".


Un jeune homme dit à un autre dans le train:

- Oh tiens, je vais te raconter une super histoire sur les maascris ...

L'autre: - Ah mais ça ne va pas dis, ...Je suis maascri !

- C'est pas grave, répond le premier, je te la raconterai deux fois


Deux beurs qui ne se sont pas vus depuis longtemps se rencontrent.

L'un d'eux, vêtu comme un lord, descend d'une superbe limousine.L'autre, à l'allure misérable, lui dit :

- Et bien dis donc, tu as réussi ! Tu fais quoi ?

- Je mendie dans le métro.

- Hein ? Ca rapporte tant que ça?

- Bien sur. Essaye. Tu t'installes avec une pancarte, tu vas voir...

Deux jours plus tard, l'autre revoit son ami.

- Hé, Ahmed, tu t'es foutu de moi ! En deux jours, j'ai ramassé un euro! Pourtant sur ma pancarte j'avais écrit: "Ma femme est malade, ma fille est à l'hôpital, mon bébé n'a plus de lait". Le métro, ça ne vaut rien !

- Dis pas de bêtises, fait Ahmed, regarde ce que j'ai ramassé en deux jours. Et il ouvre une énorme sacoche remplie jusqu'en haut de billets de dix euros

- C'est pas vrai ! Fait l'autre éberlué. Mais qu'est ce que t'avais écrit sur la pancarte ?

- J'avais écrit : Il me manque dix euros pour rentrer en ALGERIE.

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 
Aller en Haut
JSN Boot template designed by JoomlaShine.com